comprendre l'assurance ad valorem

Ad Valorem : explications

Accident, perte et autre vol sont autant de dommages qui peuvent survenir durant le transport de marchandises. D’autant plus que les transporteurs s’exonèrent de leur responsabilité dans bien des situations. Pour vous prémunir contre ces risques et recevoir une indemnisation satisfaisante en cas de sinistre, il est parfaitement possible de souscrire une assurance Ad Valorem qui couvrira la valeur réelle du bien expédié.

Un principe d’une grande simplicité

Contracter une assurance Marchandises Transportées ( ou Ad Valorem,  qui signifie "en fonction de la valeur")  vous offre une protection optimale. Cette garantie couvre en effet votre marchandise depuis le départ de l’usine jusqu’à la livraison finale et ce, que le voyage se déroule par voie terrestre, maritime, aérien ou fluvial.

L’assurance Ad Valorem n’a rien d’obligatoire mais se révèle être utile pour couvrir les incertitudes financières liées au transport, et ainsi de se voir indemniser la valeur réelle déclarée de la marchandise assurée en cas de dommage. Pour en bénéficier, il vous suffira simplement de déclarer le prix de votre envoi à votre compagnie d’assurance. Si le bien expédié venait à disparaître ou à être dégradé, vous recevrez la somme initialement déclarée, à condition toutefois de justifier le coût en fournissant une facture d’achat. Néanmoins, s’il est prouvé que vous avez commis une négligence ou une faute, la garantie ne produira pas ses effets. Cela peut être le cas si vous n’avez pas correctement emballé la marchandise.

La décote des marchandises d’occasion

Dans le cas où vous envoyez des objets d’occasion, il n’est bien évidemment pas envisageable de déclarer la valeur à neuf mais d’appliquer une décote. Pour un bien de moins de 2 ans, il convient d’enlever 10 % à sa valeur d’origine. S’il a entre 2 et 3 ans, la décote descend à - 20 %. Entre 3 et 4 ans, la valeur à neuf se voit retirer - 30 %, tandis qu’un produit ayant de 4 à 5 ans d’ancienneté subira une décote de - 40 %. Entre 5 et 10 ans, la marchandise assurée perdra - 50 % de sa valeur.

Enfin, aucune garantie n’est possible pour tout bien ayant plus de 10 ans.

Les actions de l’expéditeur en cas de sinistre

Le destinataire se plaint de ne pas avoir reçu le colis malgré le fait que vous détenez la preuve formelle de son envoi ? Vous disposez de quinze 15 jours maximum après la date de la livraison prévue pour transmettre une lettre recommandée pour motif de « Non Livraison » au transporteur.

Si le destinataire vous contacte au sujet de la marchandise qu’il a reçue abîmée, vous avez 48 heures à compter de la date de livraison pour envoyer en recommandé une lettre portant l’objet « Dommages matériels ».



A voir aussi


  • Obtenez gratuitement votre devis d'assurance marchandises
  • Transport Maritime
  • Transport aérien
  • Assurance Ad Valorem
  • Transport routier
  • Transport international
  • L'assurance-crédit
  • L'assurance stockage de marchandises
  • 
    Assurance-marchandises 2010-2017 © Tous droits réservés